Suivez le bœuf !

Suivez le bœuf !

On imagine bien Mathias Énard, favoris au vent, trotter Boussole en main sur les pas du géant au bras raccourci, Blaise Cendrars. Comme son devancier, mort en 1961, le Prix Goncourt est un écrivain baroudeur. Le voyage est au coeur de ses romans. Il n'est donc pas étonnant que les Rencontres de Chaminadour aient associé ces deux écrivains pour leur onzième édition : «Mathias Énard sur les chemins de Blaise Cendrars». Pour la troisième fois consécutive, le festival met en lumière un «classique» et un contemporain qui le raconte. L'année dernière, Maylis de Kerangal avait été envoyée sur les chemins de Claude Simon, dont l'oeuvre a irrigué les livres. En 2014, Pierre Michon, l'auteur des Onze, faisait revivre le poète Antonin Artaud, qui l'a aussi influencé. Cette année, c'est au tour de Mathias Énard de s'enthousiasmer à propos de son aïeul : «Célébrons l'ami Blaise à la main unique, célébrons le monde avec lui, le monde en lui : une pluie d'étoiles pour le manchot céleste!»

Lire la suite

Photo: Mathias Énard, Maylis de Kerangal et Hugues Bachelot en 2015