Julie Manet, Journal, 1893-1899

Julie Manet, Journal, 1893-1899

Impressionnisme, soleil couchant

Le Journal de Julie Manet constitue l'épilogue d'une génération d'impressionnistes. Fille unique et chérie de Berthe Morisot, elle fréquente tout ce que Paris compte d'artistes établis mais a perdu ceux qui auraient pu lui transmettre leur art : son oncle Édouard, puis ses parents. À 14 ans, elle entame un journal qui diffère de plus en plus de ceux des jeunes filles de la bourgeoisie dont elle est issue, souvent intimées de traquer dans les détails de leur vie des défauts qu'elles sont sommées de corriger. Consciente de fréquenter des sommités - notamment Renoir et Mallarmé - ou de vivre des moments historiques, Julie Manet oscille entre une ambition artistique qui semble peu en ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous