Michel Serres, C'était mieux avant !

Michel Serres, C'était mieux avant !

Notre monde irait à la catastrophe. Michel Serres s'inscrit en faux contre ce constat dans ce court essai. L'intérêt de l'ouvrage réside moins dans l'originalité des arguments - pêle-mêle de nature philosophique, scientifique, idéologique, linguistique ou technique - que dans leur articulation : l'académicien ne cherche pas à répondre aux déclinistes en tombant dans l'excès inverse, mais plutôt à faire comprendre que notre société a subi ces dernières décennies un franchissement de seuil tel qu'elle a atteint un progrès d'une autre nature.

 

C'était mieux avant !, Michel Serres, éd. Manifeste-Le Pommier, 96 p., 5 €.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous