Marine, trait pour trait

Marine, trait pour trait

Marine Le Pen à l'Élysée ? C'est possible en bande dessinée. Le premier volume de La Présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal (Les Arènes) glaçait le sang avec une science-fiction «civique» où un groupuscule d'extrême droite enlevait le premier ministre frontiste pour influencer la politique du gouvernement.

Dans le deuxième tome, qui vient de paraître, le FN est au pouvoir depuis quatre ans. La peine de mort a été rétablie, la sécurité est confiée aux robots et aux drones... Il y a toujours autant de chômeurs et d'attentats. Le bilan est un fiasco. Marine Le Pen pourrait ne pas être réélue pour un deuxième mandat. Perdra-t-elle face à un inconnu qui rassemble les voix de gauche et de centre droit : Mohamed Labbes ? Inutile de dire que rien ne se passera comme dans Soumission de Houellebecq. Dans La Face crashée de Marine Le Pen (Grasset), l'avocat Richard Malka, le dessinateur de Charlie Hebdo Riss et le journaliste Saïd Mahrane du Point imaginent le 7 mai 2017, au second tour de la présidentielle, la folle journée qui se prépare pour la candidate dont la vie va peut-être basculer. Le premier geste de la journée de « Marinouche » sera d'aller chez son psychanalyste.

À lire

La Présidente, Farid Boudjellal (dessin), François Durpaire (scénario), éd. Les Arènes, 140 p., 20 euros

À lire aussi

La Face crashée de Marine Le Pen, Riss, Richard Malka, Saïd Mahrane, éd. Grasset, 96 p., 14,90 euros