Extra! : festival « hors-livre » du Centre Pompidou

Extra! : festival « hors-livre » du Centre Pompidou

Du 6 au 10 septembre prochain et conjointement à la rentrée littéraire, le Centre Pompidou célébrera, pour la première fois, la littérature affranchie des livres imprimés. Le musée inaugurera son nouveau festival Extra! avec le prix littéraire Bernard Heidsieck, créé pour l’occasion.

Et si la littérature s’émancipait de l’objet-livre ? Tel était le dessein de tous les poètes avant-gardistes du xxe siècle, de Paul Éluard à Ghérasim Luca, en passant par Aragon, Soupault, ou Prévert, après Mallarmé et Apollinaire, qui ont tout fait pour échapper aux contraintes matérielles de l’édition traditionnelle afin d’inventer et de promouvoir de nouvelles formes de poésie : sonores, visuelles, permutées ou performées.

« Ce que je cherche toujours, c’est d’offrir la possibilité à l’auditeur/spectateur de trouver un point de focalisation et de fixation visuelle. Cela me parait essentiel. Sans aller jusqu’au happening, loin de là, je propose toujours un minimum d’action pour que le texte se présente comme une chose vivante et immédiate et prenne une texture quasiment physique. Il ne s’agit donc pas de lecture à proprement parler, mais de donner à voir le texte entendu. », écrivait Bernard Heidsieck dans un texte édité par Les Presses du réel et la Villa Arson, Les Tapuscrits, Poèmes-Partitions, Biopsies, Passe-Partout (2014).

L’emblématique poète sonore français de la seconde moitié du xxe siècle, disparu en 2014, loue une poésie debout, la « poésie-action » – terme qu’il a lui-même inventé. Reconnu pour ses poèmes-partitions et ses audio-poèmes comme Vaduz ou Passe-Partout, il est un pionnier de la poésie sonore et côtoyait des écrivains-artistes comme Brion Gysin et Burroughs, Allen Ginsberg et John Giorno.

Aujourd’hui, Bernard Heidsieck est mis à l’honneur par le nouveau prix littéraire du Centre Pompidou qui porte son nom. Le prix Bernard Heidsieck - Centre Pompidou, soutenu par la fondation italienne Bonotto, est le premier à récompenser les meilleurs auteurs et les œuvres dans le domaine élargi qu’est la littérature « hors-livre ».

Il sera remis au Centre Pompidou, le 6 septembre à 20h, en ouverture du festival qui, pendant quatre jours, s’attachera à mettre en lumière les formes variées de la création littéraire contemporaine et transdisciplinaire. Tout au long de l’événement, écrivains, théoriciens, artistes, musiciens, comédiens et performers défileront pour traduire la littérature récente, le poésie qui, comme le disait si bien Mikel Dufrenne, n’est rien d’autre que « l’éclat et l’harmonie de mots dont l’oreille s’enchante encore ».

Les événements au programme prendront différentes formes : des performances d’écrivains et de poètes tels que Emmanuelle Pireyre, Laura Vazquez et Arno Calleja, Hugues Jallon ; des spectacles inédits avec des comédiens comme Laurent Poitreneaux ; des conversations théoriques proposées par Lionel Ruffel – qui a notamment participé auprès de Olivia Rosenthal et Vincent Message, à la mise en place du master Création littéraire à Paris VIII et qui est l’auteur de l’essai Brouhaha, Les Mondes du contemporain (Verdier, 2016) – avec Elitza Gueorguieva et François Bon ; des lectures collectives ou encore un showcase avec le rappeur togolais engagé Elom20ce.

Les enfants y trouveront également leur compte avec des programmations à mi-chemin entre la lecture d’albums, le karaoké et le jeu vidéo.

Partenaire de la librairie Flammarion du Centre Pompidou, Extra ! trouve sa place dans cette rentrée littéraire en invitant, autour de tables-rondes, des écrivains comme Célia Houdart, Antoine Boute, ou Yannick Haenel… tous, sont impliqués dans cette littérature sans support qui embrasse, au-delà de l’écriture, les diverses formes artistiques et leur emprunte de nouveaux processus de création et de diffusion.

Ruben Levy et Marie Fouquet