CECI N'EST PAS UNE CRITIQUE

CECI N'EST PAS UNE CRITIQUE

ON NE DOIT PAS S'EN PRIVER :

Polaris, Fernando Clemot, traduit de l'espagnol par Claude Bleton (Actes Sud). Un voyage sur un rafiot en océan Arctique qui glace le sang.

La Gloire des maudits, Nicolas d'Estienne d'Orves (Albin Michel). Une sorte de fils littéraire de Pascal Jardin et de Patrick Modiano.

Une autre Aurélia, Jean-François Billeter (Allia). Face au deuil de l'indispensable, l'auteur en est réduit à se souvenir des souvenirs.

L'Aviateur anglais, H. E. Bates, traduit de l'anglais par Florence Hertz (Libretto). La quête du sep ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous