Juli Zeh, Brandebourg

Juli Zeh, Brandebourg

Les murs qui restent

Sous l'oeil d'une auteur surdouée, une petite commune de l'ex-RDA voit s'installer une nouvelle population urbaine venue de Berlin : le choc de civilisations révèle combien la réunification n'est sans doute pas réellement achevée.

Juli Zeh est la femme de toutes les situations. D'une main, elle règle à son profit un litige cadastral en jouant sur une lacune du plan d'occupation des sols, tandis qu'elle plonge l'autre dans le cambouis pour bricoler à la soudure autogène le pot d'échappement d'une vieille Golf avant de faire entrer un V8 Rover de 3,5 l sous le capot d'un MGB GT couleur jaune poste de 1973. Et ce avant de réparer la clôture, de tailler la haie, de nourrir le gros chien, puis de relire un acte notarié, histoire de tuer le temps avant d'aller s'occuper du dîner. À juste titre célébrée ici pour La Fille sans qualités (2007), variation à la Musil sur les perversions du système scolaire prussien, ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous