Patrick Modiano, Souvenirs dormants et Nos débuts dans la vie

Patrick Modiano, Souvenirs dormants et Nos débuts dans la vie

Modiano en ombres portées

Trois ans après son prix Nobel, l'écrivain revient aux sortilèges de la mémoire avec Souvenirs dormants, un récit d'apprentissage où il suit les traces de plusieurs femmes, rencontrées puis perdues de vue dans les années 1960. Il avait alors 20 ans, l'âge du héros de Nos débuts dans la vie, la pièce de théâtre qu'il publie simultanément.

« Quelques-uns des plus beaux tableaux viennent de la vieillesse des peintres, et nous en aimons le tremblement. Nous aimons aussi la craquelure de la toile... L'art, pour nous, est chose passée. » Ce propos de Gaëtan Picon pourrait s'appliquer à Patrick Modiano, auréolé du prix Nobel pour son art de la chose passée, si, tout à son génie, il n'avait précisément oublié de vieillir et n'était demeuré l'exact contemporain des émotions qui l'ont fondé dans sa jeunesse. Et sa phrase ne tremble jamais non plus, sauf pour traduire ce que le critique appelait justement « l'admirable tremblement du temps ». Heureuse formule, dont Modiano aurait fait en somme sa devise, jusqu'à faire se craqueler s ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous