Santiago Gamboa, Retourner dans l'obscure vallée

Santiago Gamboa, Retourner dans l'obscure vallée

Orgasme de la haine

Quatre Latinos cherchent leur salut en Europe. Leur rencontre tourne à l'équipée vengeresse quand l'une décide d'aller assassiner son ex-beau-père, devenu narcotrafiquant dans une Colombie post-conflit. Une oeuvre chorale, violente et hantée par Rimbaud.

La littérature de Santiago Gamboa vibre au diapason du monde hostile qu'elle explore. Ainsi son dernier livre est-il plus chargé qu'un barillet : les balles fusent comme les références littéraires. On y croise des terroristes de Boko Haram, des skinheads allemands, des montoneros argentins, des paramilitaires colombiens, des pillards du Danakil. Sous l'emprise desquels les vallées s'obscurcissent et l'horizon avec. « Tout ce qu'on peut faire, c'est raconter des histoires et croire qu'un jour elles nous sauveront », écrit Santiago Gamboa. Et il s'y emploie dans ce nouvel ouvrage, où il donne sa pleine mesure. On reconnaît ici ou là le journaliste dans la documentation, le voyageur dans les ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous