La fabrique des barbouzes, histoire des réseaux Foccart en Afrique

La fabrique des barbouzes, histoire des réseaux Foccart en Afrique

Voici «Monsieur Vincent», rédacteur de L'Humanité passé au Cri du peuple, mouillé dans la Collaboration, libéré en 1951, et qui rendit d'excellents services en Afrique dans la lutte anticommuniste ; et «Monsieur Charles», policier d'élite (136 communistes arrêtés durant l'Occupation), jugé pour intelligence avec l'ennemi: évadé, il rejoint une cellule anticommuniste...

Les barbouzes, officiers de l'ombre au service des intérêts français à l'heure des indépendances africaines, furent l'objet de mille fantasmes. Cet essai les restitue dans leur sidérante vérité, digne d'un roman d'Ellroy.

LA FABRIQUE DES BARBOUZES, HISTOIRE DES RÉSEAUX FOCCART EN AFRIQUE, Jean-Pierre Prat, éd. Nouveau Monde, 510 p., 9,90 E.