Vivre dans une histoire belge

Vivre dans une histoire belge

Entre 1816 et 1919, le Moresnet-Neutre fut un minuscule territoire autonome, à la frontière de la Belgique, des Pays-Bas et de la Prusse. À travers la vie d'un de ses habitants, DAVID VAN REYBROUCK raconte aussi, entre essai et entretien, l'Europe du XXe siècle.

Ce petit livre semble d'abord à la mesure de son objet : un territoire d'une existence éphémère, « une part de tarte de 3,44 km2 » qui n'apparaît dans aucune histoire générale. Et pourtant... À cheval sur trois frontières (Pays-Bas, Belgique, Prusse), apparu en 1816, disparu en 1919, le « Moresnet-Neutre » pourrait raconter l'Europe ou le XXe siècle, décrits du point de vue d'une étonnante anomalie juridique. « Des élections ? Jamais tenues. Des impôts ? Extrêmement faibles et uniques en leur genre [...]. De monnaie ? Aucune. Officiellement, seul le franc français avait cours, mais on acceptait aussi les pièces allemandes, thaler, reichsmark, sou d'argent, ainsi que le franc belge. De lan ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous