WUNDERKIND

WUNDERKIND

Nikolai Grozni, auteur de ce roman virtuose, a fait de son expérience de pianiste un terreau fertile. Dans la Bulgarie communiste, fin des années 1980, le conservatoire de Sofia pour enfants prodiges forme des robots à compétitionet des suicidés. « Leur enfance ayant été volée, ils entrent sur le champ de bataille de l'adolescence armés à la fois de l'amertume des prisonniers et de leurs rêves de gosses. » Celui qui ne se fond pas dans le moule risque fort d'être broyé par les rouages du conservatoire, dictature à l'intérieur de la dictature. Konstantin, le narrateur, est un enfant terrible, un insoumis doté d'un génie dévastateur. Lorsqu'il n'est pas sur son piano transporté hors de lui- ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous