Dame de coeur

Dame de coeur

« Quand la vie ne se décide pas, c'est à toi d'aller la chercher. » Telle est la conclusion du dernier roman de Franz-Olivier Giesbert, qui prend pour objets l'amour et la religion, appréhendés selon l'angle d'un destin féminin au XIIIe siècle. Celui de Tiphaine, dont les parents, « hérétiques », sont morts sur le bûcher et qui connaîtra un parcours atypique et nomade, orienté par des aspirations amoureuses souvent viles et passionnelles. Ainsi sera-t-elle tour à tour mariée à Charles Jean-Bon, qui couvre son corps de tatouages diaboliques afin d'y asseoir son pouvoir absolu, puis maîtresse forcée des frères Jean-Bon et de leur père ; promise à Moshé, un juif dont la famille refuse la mé ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous