Emil Cioran, De l'inconvénient d'être né

Emil Cioran, De l'inconvénient d'être né

Alors que paraît De l'inconvénient d'être né, Louis Nucéra rencontre Cioran pour Le Magazine littéraire. Il raconte leur entrevue (deux heures sur un banc au jardin du Luxembourg) en se désignant lui-même comme un « promeneur ».

Notre promeneur fumait cigarette sur cigarette. Cioran raconta alors sa lutte contre le tabac. « Je ne fume plus depuis dix ans. Je fumais trois paquets de cigarettes par jour. Il fallait que j'arrête. C'était un cas de vie ou de mort. Pendant cinq ans je me suis battu contre le tabac. Quand j'ai cessé de fumer, je n'ai plus écrit. Il a fallu du temps pour que je recommence. De nombreuses années... J'ai l'impression que ma vie s' ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous