Günter Grass, Le Turbot

Günter Grass, Le Turbot

Paru en 1977 en Allemagne, Le Turbot marque, presque vingt ans après Le Tambour (1959), le retour de Günter Grass au roman monumental, après une longue phase de militantisme politique. Jonglant avec les digressions, les archaïsmes, les néologismes, les calembours érudits, un expressionnisme à la Dos Passos, le livre juxtapose les temporalités et les lieux. Le premier chapitre commence comme chez Sterne (et Le Tambour) par un accouplement et une fécondation. Le dernier relate une naissance. Le roman contemporain dure donc neuf mois. Mais il est monté en parallèle avec un récit balayant plus de quatre mille ans, du néolithique à l'époque contemporaine - une épopée ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous