Huygens et Spinoza accordent leur pendule

Huygens et Spinoza accordent leur pendule

Deux horloges placées côte à côte finissent toujours par battre en synchronie : l'observation du physicien passionne son ami philosophe, très attentif aux sciences de son temps.

Spinoza était en contact avec certains des plus grands scientifiques de tous les temps, et Christiaan Huygens, fils du diplomate Constantijn Huygens, fut l'un d'entre eux. Le « petit Archimède », comme son père l'appelait, était si doué qu'il fut bientôt élu membre de la Royal Society de Londres et alla s'installer à Paris en 1666 pour devenir membre de l'Académie royale des sciences. L'écart social entre cet aristocrate et le jeune philosophe banni ne les a pas empêchés d'entrer en contact. Au contraire ! De 1663 à 1669, alors que Spinoza habitait à Voorburg, il vécut tout près de la résidence de la famille Huygens et, au plus tard en mai 1665, il rendit plusieurs visites à Christiaan Hu ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous