Verlaine, Rimbaud : un couple scandaleux

Verlaine, Rimbaud : un couple scandaleux

Il est des substances qui, conservées séparément, ne s'enflamment pas, même si elles sont inflammables ou corrosives. Les rapprocher peut toutefois produire une déflagration qui éclaire violemment le paysage alentour. Dossier coordonné par Robert Kopp.

Il est des substances qui, conservées séparément, ne s'enflamment pas, même si elles sont inflammables ou corrosives. Les rapprocher peut toutefois produire une déflagration qui éclaire violemment le paysage alentour. C'est aussi le cas des oeuvres de Verlaine et de Rimbaud qui, séparément, ne produisent pas le même effet que côte à côte. À n'écouter que la « Melancholia » du premier, évoquant des « Paysages tristes » ou chantant des « Ariettes oubliées », on se laisse facilement bercer par ses mélodies monotones. De l'autre côté, la furieuse révolte de l'éternel adolescent qui a traversé le champ littéraire comme un éclair, avant de lui dire un « Adieu » définitif après une dernière « Matinée d'ivresse », semble à mille lieues de « l'extase langoureuse » du « pauvre Lélian ». [Lire la suite]

À noter: La parution chez Gallimard du quarto Oeuvres poétiques croisées, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, prévue initialement pour le 28 novembre prochain, a été repoussée au 23 février 2017.

Découvrez notre numéro spécial Verlaine Rimbaud, en kiosque le 20 octobre