La Martinière en fusion ?

La Martinière en fusion ?

La Martinière Groupe, qui possède notamment les éditions du Seuil, a annoncé aujourd'hui son entrée en négociations avec Médias Participations, un groupe orienté vers la bande dessinée et l'édition de livres pratiques.

C’est un mariage surprise que nous annonce, par communiqué, le groupe La Martinière, maison-mère, entre autres des éditions du Seuil : l’étude du rapprochement « par échange d’actions » de La Martinière et du groupe Média-Participations, qui regroupe plusieurs éditeurs de bande dessinée (Dargaud, Le Lombard), de livres pratiques (Fleurus) et qui a récemment acquis les éditions Anne Carrière. Le mariage de la carpe et du lapin ?  «Dans un monde où les acteurs traditionnels comme les nouveaux opérateurs ne cessent de se renforcer, se rapprocher avec un groupe aussi solide et complémentaire que Média‐Participations, nous semble, à moi et aux actionnaires fidèles qui m’accompagnent, une solution à la fois pérenne et prometteuse. Nos deux groupes ont depuis longtemps une vision internationale similaire  », défend Hervé de La Martinière. Si les négociations aboutissaient à une fusion, le groupe qui en résulterait afficherait, d’après nos confrères de Challenges, un chiffre d’affaire de 560 millions d’euros. En somme, il deviendrait le troisième groupe d’édition français, derrière Hachette et Editis, mais devant Madrigall – qui possède les éditions Gallimard.

Hervé de la Martinière en 2009 à Paris © FRED DUFOUR / AFP PHOTO