Emmanuel Pierrat, l'avocat de l'Enfer

Emmanuel Pierrat, l'avocat de l'Enfer

C'est aux vertus d'une institutrice de l'école laïque et au fonds de la bibliothèque municipale Elsa Triolet de Pantin qu'Emmanuel Pierrat, né le 23 août 1968 à Nogent-sur-Marne, doit son goût de la lecture. Issu d'un milieu modeste, le voici dès son jeune âge propulsé au lycée Condorcet où on entre en classe sous les portraits tutélaires de Proust, Vian et Cocteau. Lui veut déjà être avocat. Par attrait de l'éloquence, l'apparat, la notoriété. Par désir plus secret, mais ferme, de défendre la liberté d'expression. Et très tôt lui vient l'idée d'explorer de façon systématique la littérature : par pays, époques, genres... A seize ans, il découvre Sade en Livre de poche. Et, bien sûr, la li ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous