Entretien imaginaire avec Bob Dylan

Entretien imaginaire avec Bob Dylan

13 octobre

Dylan, première question, savoir s'il a été surpris :

- Ils sont gentils, je n'étais pas si bon pianiste que cela.

Dylan, question sur qui il remerciera à la réception du prix :

- Je voudrais surtout remercier mes bassistes, mais certains sont morts.

Dylan, réagit à un journaliste qui l'interpelle au sujet de l'argent associé à la remise du prix :

- Je sais que Beckett avait refusé le chèque, mais on ne joue pas la même musique.

Dylan, à qui on rapporte que l'Europe est surprise :

- Ces gens du ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous