Festival du journal intime, une première en France

Festival du journal intime, une première en France

Du 15 au 17 septembre prochain, se tiendra pour la première fois un festival entièrement consacré au journal intime, à la mairie du 4e arrondissement de Paris et en partenariat avec l’association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique (APA), dirigée par Philippe Lejeune.

Le journal intime est l’espace où ont émergé certaines grandes plumes : Jules renard, Raymond Queneau, Georges Sand et Madame de Staël, parmi d'autres, ont tenu un journal. Mais il est d’abord le lieu où se développent la conscience et l’intériorité, le terrain d’exploration du vécu, des expériences quotidiennes et des mouvements de pensées. Un espace, intime, qui permet la liberté d’une parole souvent oppressée par l’environnement social dans lequel un sujet est enfermé. En ce sens, il est un terrain d’expression offert à tous.

« Ce sont nos efforts pour saisir tous les aspects de la vie qui la rendent si passionnément intéressante. », Virginia Woolf, Journal d'un écrivain, 1999

Aujourd’hui, il y aurait plus de trois millions de français qui tiennent un journal intime. Or ce genre, qui appartient à la classification littéraire, s’apparente à l'autobiographie, telle que la définit Philippe Lejeune dans son célèbre Pacte autobiographique. Aujourd’hui, le journal intime est mis à l’honneur pour la première fois en France, présentant à la fois les écrits de grands auteurs mais aussi ceux d’anonymes.

Philippe Lejeune ouvrira l’événement en présentant les enjeux de l’écriture de journaux intimes ainsi que les diverses manifestations qui se dérouleront pendant trois jours. Conférences, débats, lectures, ateliers d’écriture et installations seront de la partie.

Le projet de l’artiste Irvin Anneix, « Mots d’ado », est une collection de quelques 5 000 textes – manuscrits ou virtuels – écrits par des adolescents, puis lus par d’autres adolescents, qui sont filmés ou enregistrés. Matérialisés dans une installation créée par la designer Pauline Laufmöller-Marlier et inaugurée au Studio 13/16 du Centre Georges Pompidou en 2016, les enregistrements sont diffusés et réalisés sur place, notamment dans le cadre des ateliers proposés.

Aussi artistes et écrivains seront-ils invités à lire des extraits de journaux intimes, et des ateliers d’écriture, menés par Joëlle Mayer et Mathieu Simonet – qui avait coordonné, avec Juliette Einhorn, notre dossier « L’écriture de soi » dans Le Magazine littéraire d’avril 2013 – seront proposés au public. Une belle occasion de se plonger dans notre intériorité et dans celle des autres, grâce aux écritures de l'intime.

FESTIAVL DU JOURNAL INTIME, Hôtel de Ville – IVe arrondissement de Paris 15, 16 et 17 septembre 2017.