Venise chez Proust

Venise chez Proust

Pour leur troisième édition, les Journées musicales Marcel Proust de Cabourg auront pour thème « Proust et les femmes » et pour invité d'honneur Venise. Pierre Ivanoff, responsable de cette manifestation, nous explique en quoi ces Journées sont si proustiennes.

Comment sont nées les Journées musicales Marcel Proust ?

PIERRE IVANOFF. Anne-Lise Gastaldi, pianiste du trio George Sand, a joué en 2008 dans la maison de Tante Léonie, à Illiers-Combray. En revenant à Paris, elle m'a dit que ce serait extraordinaire de refaire des concerts liés à Proust dans un lieu proustien. Il nous est apparu évident que Cabourg-Balbec était le lieu obligé. J'ai convaincu le maire de Cabourg de se lancer dans l'aventure, et nous avons construit la première édition.

Quel était le rapport personnel de Marcel Proust avec la musique ?

Il fréquentait les salons parisiens, connaissait et aimait de nombreux compositeurs, avec un goût particulier pour Debussy, Fauré, ou les Allemands Beethoven, Schumann, Wagner. Il était très curieux (il fut à la première de la représentation à scandale du Sacre du printemps), appréciait ce qu'il appelait « la mauvaise musique », celle des chansonniers de son époque, Mayol, Fragson, Yvette Guilbert.

Lire la suite