Frasques et attrapes

Frasques et attrapes

L'écrivain replonge dans le Pérou vérolé des années Fujimori, vu à travers la lorgnette de la libido, entre érotisme lumineux et sauteries scabreuses. Par-delà les alcôves, un récit foisonnant et virtuose, et le portrait cruel d'un régime inepte.

Traité d'oeuvre mineure par une part de la critique hispanophone, Aux Cinq Rues, Lima procure néanmoins des bonheurs de lecture majeurs. Certes, le dernier roman de Mario Vargas Llosa ne présente pas l'architecture savante de ses chefs-d'oeuvre (Conversation à La Catedral, La Ville et les Chiens...). Certes, il ne repose pas sur ces flamboyantes innovations stylistiques auxquelles il nous a habitués. Mais le roman contient tant de vie, de verve et de chair que même ses lecteurs les plus élitistes ont noté leurs réserves sans taire leur plaisir.

Précisons que le roman commence par une scène érotique capable d'émoustiller une soupière en fonte ou le critique le moi ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous