Disparition de l’anthropologue Malek Chebel

Disparition de l’anthropologue Malek Chebel

Le spécialiste de l'islam libéral est mort le 12 novembre dernier des suites d’un cancer.

Né an Algérie en 1953 et triplement diplômé en psychanalyse, en ethnologie et en sciences politique à l’IEP de Paris, Malek Chebel était un penseur du contemporain, dont la réflexion avait pour axe principal celui de la liberté. L’homme qui portait une cravate noire sur les plateaux de télé pour « porter le deuil des esclaves de l’Islam » comme le rapporte Pierre Assouline dans son article hommage publié sur La République des Livres, a disparu à l’âge de 63 ans.

Auteur d’une quarantaine d’ouvrages entre 1984 et 2015, il publiait deux à quatre livres par an depuis 2002. Son thème de prédilection : l’islam libéral. De son premier essai Le Corps en Islam (éd. Puf) à ses dernières publications de vulgarisation sur la religion musulmane (Le Coran raconté aux enfants, éd. Petit Phare), L’Islam pour les Nuls (éd. Broché), en passant par ses essais autour de l’érotisme arabe, de l’ivresse en « terres d’Islam » et de l’imaginaire arabo-musulman, Malek Chebel défendait un « Islam des Lumières ». Il tenait à déconstruire des tabous bien ancrés dans la perception de la culture musulmane à l’heure où les débats et réactions médiatiques et populaires ont tendance à la réduire à quelque préjugés et ainsi, à les renforcer à l’extrême. En proposant une interprétation du livre religieux nourrie des acquis que les sciences humaines ont apporté à sa propre pensée, Malek Chebel a exploré des dimensions méconnues de la culture arabo-musulmane (Encyclopédie de l'amour en Islam,éd. Payot, 2003 ; Anthologie du vin et de l'ivresse en Islam, éd. Pauvert, 2008) replacées dans le contexte de l’Histoire contemporaine. Il est ainsi devenu un personnage influent sur les questionnements liés à l’Islam et à la religion. Il est aujourd’hui reconnu pour son exigence à réfléchir en faveur de l’avenir et de la construction autour de débats qui persistent et manquent souvent de réponses et d'ouvertures.

Lire l'article Ivres sont les anges, ivre est l'âme, de Malek Chebel

Voir l'entretien avec Malek Chebel par le journaliste Thomas Stélandre sur Dailymotion