LE DÉMON DE L'ÎLE SOLITAIRE

LE DÉMON DE L'ÎLE SOLITAIRE

Edogawa Ranpo, le nom de plume de Tarô Hirai, est une déformation japonisante d'Edgar Poe. Son Démon de l'île solitaire est lui-même un malaxage d'influences et de tons. Enquête sur le meurtre insoluble de la fiancée du narrateur, assassinée dans sa chambre, le roman paru en feuilleton en 1929-1930 a la bougeotte : passant du Double assassinat dans la rue Morgue à L'Île du docteur Moreau et soufflant le chaud et le froid pour alterner entre candeur consommée et grande perversité. Dans ce sommet de subtilité, ce sont plusieurs pans de la littérature policière qui tiennent côte à côte.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous