LES CIRCONVOLUTIONS DE VÉNUS

LES CIRCONVOLUTIONS DE VÉNUS

Comment écrire l'histoire des femmes d'une société dont les hommes ont produit la quasi-totalité des textes parvenus jusqu'à nous ? Souvent, il faut penser en creux, déduire la norme dans l'énoncé du scandale, la réalité des pratiques face à la nécessité de légiférer, la vigueur des représentations à l'aune de la transmission des mythes. Grâce à Virginie Girod, qui s'appuie sur un corpus d'auteurs classiques, de textes de loi, de sources épigraphiques et archéologiques, c'est tout un pan de la société romaine que l'on découvre : matrones entretenant des eunuques, prostituées en fête, vestales en quête de relève, fillettes esclaves livrées aux assauts de leurs riches maîtres, ou encore fem ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous