Les ombres de Vilnius

Les ombres de Vilnius

Gary a toujours laissé planer le doute sur ses origines et son lieu de naissance : l'actuelle capitale de la Lituanie, alors sous autorité russe, puis polonaise, et appelée Wilno, où il vécut jusqu'à l'âge de 11 ans.

Si l'on se promène à Vilnius et que l'on sort un instant des sentiers battus, c'est-à-dire du senamiestis (la vieille ville), on finira peut-être par tomber, en bas de la rue Jono Basanavičiaus, sur la statue en bronze d'un petit garçon qui regarde vers le ciel, un soulier serré contre le coeur. Elle est l'oeuvre du sculpteur Romas Kvintas et représente le jeune Roman Kacew, plus connu sous le nom de Romain Gary. Et si l'on continue à remonter la rue on trouvera une plaque commémorative, en lituanien et en français : « L'écrivain et diplomate français Romain Gary (Vilnius, 1914-Paris, 1980) a vécu de 1917 à 1923 dans cette maison qu'il évoque dans son roman La Promesse de l'a ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous