Micmac à Hong Kong

Micmac à Hong Kong

Un romancier tente de renflouer son compte en banque en partant à Hong Kong : il espère en ramener un lucratif carnet de voyage. Mais le séjour vire au feel good thriller . De clins d'oeil en détournements, la mise en abyme est appuyée, mais heureuse.

Comment relancer la carrière d'un écrivain sans moral ni inspiration ? La compagne de Marcus Deschanel, avant de le quitter, lui avait suggéré d'essayer le polar, pour se laisser guider par les lois du genre. Pourtant, même en suivant des chemins familiers, un peu d'imagination est nécessaire, et l'écrivain est à sec après ses trois premiers livres, dont seul le premier a rencontré son public. Mais son éditeur croit encore en lui. Il se souvient des reportages inspirés, et souvent bidonnés, que Marcus publiait dans un quotidien du Nord-Pas-de-Calais, comme on appelait la région avant que Marcus ne lâche le journalisme, et l'envoie sur les routes d'Orient. Avec pour mission d'en ramener de ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous