NOMS DE PRÊTE-PLUME

NOMS DE PRÊTE-PLUME

Une pétition s'insurge contre l'expression « nègre littéraire » et rappelle à juste titre le caractère raciste du terme né du temps de l'esclavage. Revenons plutôt aux « écrivain à gage », « prête-plume » ou « écrivain fantôme », propose l'agence littéraire Enviedecrire.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous