Proust

Le temps proustien est de toute éternité. Trouvant ses fondations dans une fin de siècle hantée par des mondains décadents et ébranlée par l'affaire Dreyfus, il préfigure déjà, par sa complexité et son caractère fragmentaires, le chaos post-moderne. Que l'on puisse aujourd'hui circuler dans la Recherche comme dans un hypertexte représente le dernier avatar d'une œuvre inachevée, proliférante, et sans cesse remaniée. De la Belle Epoque à l'an 2000, le siècle de Proust se compose ainsi de lectures, sans cesse renouvelées, qui, loin d'épuiser l'œuvre, ne cessent d'en élargir le spectre. Ce hors-série du Magazine littéraire veut en présenter un panorama complet, de la genèse de l'œuvre jusqu'à ses plus récentes approches.