Patrick Deville, Peste & choléra

Patrick Deville, Peste & choléra

Pour écrire ce livre, Patrick Deville a fait le tour du monde. À chaque étape, il arriva trop tard, il le savait : son héros, Alexandre Yersin - l'homme qui découvrit le bacille de la peste - était mort depuis 1943, à Nha Trang, chez lui, au bord de la mer, au Viêtnam, et enterré plus haut dans les terres. Patrick Deville s'y est rendu, il a fumé une cigarette à bout doré, et s'est dit : « On pourrait écrire une vie de Yersin comme une vie de saint. Un anachorète retiré au fond d'un chalet dans la jungle froide, rétif à toute contrainte sociale, la vie érémitique, un ours, un sauvage, un génial original, un bel huluberlu. » C'est peut-être là qu'il a décidé que sa biographie porterait sur ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous