Olivier Guez, lauréat du prix Renaudot

Olivier Guez, lauréat du prix Renaudot

Le jury du Renaudot a choisi son vainqueur : il s'agit de l’auteur de La Disparition de Josef Mengele (éd. Grasset).

Quelques minutes après que l’académie Goncourt a récompensé L’Ordre du jour d’Éric Vuillard (éd. Actes Sud), le jury du Renaudot a décerné son prix à un autre roman historique, La Disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez (éd. Actes Sud).

Centré sur l’exil de Josef Mengele en Argentine puis au Brésil après la Seconde guerre mondiale, l’ouvrage a fait sensation et divisé les avis lors de cette rentrée littéraire. L’enjeu était de taille puisqu’il s’agissait de faire de ce monstre du nazisme un personnage de roman. Quoi que l’on puisse penser de ce sujet délicat à traiter, le travail de recherche extrêmement bien documenté – trois années d’écriture et d’enquête en Amérique latine et en Allemagne – ne peut être enlevé à l'écrivain.

Retrouvez notre critique du roman dans le n°583, paru en septembre 2017.

Le prix Renaudot essais a été remis à Justine Augier pour sa biographie de la militante syrienne Razan Zaitouneh, De l'ardeur (éd. Actes Sud).

Alice Chomy

Photo : Olivier Guez © Éric Feferberg/AFP Photo.