Véronique Olmi, lauréate du prix Fnac

Véronique Olmi, lauréate du prix Fnac

La romancière Véronique Olmi a été récompensée par le prix du roman Fnac pour Bakhita (éd. Albin Michel).

Pour ce treizième roman, Véronique Olmi s’est inspirée du parcours d’une ancienne esclave enlevée de son village au Soudan à l’âge de sept ans, puis vendue comme esclave avant d’être rachetée par un consul italien et de rejoindre l’Europe. Joséphine Bakhita parvient à s’affranchir, se convertit au catholicisme et entre dans les ordres puis est canonisée par le pape Jean-Paul II, en 2000.

Ce roman est aujourd’hui salué par le jury du prix Fnac, qui comprend 400 libraires et 400 adhérents de l'enseigne.

L’écrivaine avait déjà été récompensée pour Cet été-là (Grasset) par le prix des maisons de la presse, en 2011. Son premier roman, Bord de mer, publié chez Actes Sud en 2001, avait reçu le prix Alain-Fournier.

Véronique n’est pas seulement romancière. Elle a aussi publié deux nouvelles, neuf pièces de théâtres, et est comédienne.

Elle recevra ce prix des mains de Leïla Slimani, elle-même récompensée par le prix Goncourt l’an dernier. Les livres distingués par le prix du roman Fnac sont en moyenne imprimés à 100 000 exemplaires.

R.G.