Prophète des derniers temps : une stratégie messianique

Prophète des derniers temps : une stratégie messianique

Heidegger formule des prédictions délirantes dans ses Cahiers noirs et a lui-même programmé la date de parution de ses oeuvres posthumes, comme s'il s'agissait d'échelonner dans le temps la pleine révélation de son projet.

En donnant un contrepoint radicalisé à l'oeuvre déjà publique, les quatre premiers tomes des Cahiers noirs ont si complètement renouvelé la lecture de Heidegger et sa réception que le statut même de sa philosophie se trouve mis en question. Mais cette publication est aussi l'occasion tout à la fois de banaliser son antisémitisme (mis au compte, selon Peter Trawny, d'« une remarquable liberté de penser ») et de multiplier les propos qui font de son oeuvre la clé de toute compréhension du monde contemporain.

Un antisémitisme extensif

La question du caractère fondamentalement nazi de cette philosophie continue d'être oblitérée par le ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous