Des chiffres & des lettres

Des chiffres & des lettres

Tandis que nos confrères de Livres Hebdo font paraître leur traditionnel décompte des livres de rentrée, le Syndicat National de l’Édition annonce des revenus en hausse. 

La croissance sourit à nouveau au secteur de l’édition : après cinq années de baisse de mauvais augure, le revenu des éditeurs a augmenté de 0,6% depuis l’année dernière, soit un bond de 2,652 milliards d’euros en 2014 à 2,667 milliards en 2015, pour un total de 436 millions d’exemplaires vendus. Le papier devance toujours largement l’édition numérique, qui a récolté un chiffre d’affaires de 164 millions d’euros. Le secteur attire les lecteurs du monde entier, puisque le Syndicat National de l’Edition a également noté une progression de 2,3% des cessions de droits de traduction.

L’année 2017 s’annonce également bonne : le renouvellement des manuels scolaires – conséquence de la réforme de l’école- et l’invitation d’honneur faite à la France par la Foire du Livre de Francfort devraient aider à maintenir cette tendance à la hausse. «Cette reprise est une bonne nouvelle pour l’édition, mais nous ne devons pas baisser la garde» a souligné Vincent Montagne, réélu à la tête du Syndicat national de l’édition ce jeudi.

Autre événement, chronique celui-là, qui favorise les ventes de livres : la rentrée littéraire. Nos confrères de Livres-Hebdo ont terminé leur décompte : 560 ouvrages paraîtront lors de cette rentrée, soit une légère baisse par rapport à 2015 (589 ouvrages) qui concerne essentiellement les romans français (363 romans publiés, soit 30 de moins que l’an dernier). Le domaine étranger, lui, reste stable.