Serge Doubrovsky : l'autofiction en deuil et en procès

Serge Doubrovsky : l'autofiction en deuil et en procès

5 avril 2017

Serge Doubrovsky, considéré comme le père du terme « autofiction », est mort dans la nuit du 22 au 23 mars 2017, laissant ses lecteurs bien en peine. Si ce précurseur n'a pas eu à affronter ses personnages devant les tribunaux, ses « héritiers » littéraires sont, eux, au coeur de procès incessants. Car publier une autofiction représente aujourd'hui un risque judiciaire non négligeable. En témoignent les procès intentés à Régis Jauffret, Marcela Iacub, Christine Angot, Lionel Duroy, Camille Laurens, Christophe Donner ou encore Nicolas Fargues. La famille - au sens « moderne », allant donc des ex-conjoints aux enfants, en passant par les amants et autres pacsés -, exposé ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous