SNIPER

SNIPER

Ce court roman de guerre, au style glacial, est d'une violence inouïe. Lors des interrogatoires, des soldats déshumanisés violent et éventrent avec plaisir. Ailleurs, un homme tente de sortir ses morts de la terre gelée, un groupe de captifs s'évade miraculeusement. Enfin et surtout, il y a le sniper qui, au-dessus de la mêlée, prône l'obéissance absolue à l'État et l'asservissement de l'homme par la machine. Il nous livre son discours dans un phrasé saccadé et percutant, à l'image des balles de son fusil qui ne ratent jamais leur cible : tout survivant est un ennemi.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous