STRINDBERG A DES VISIONS

STRINDBERG A DES VISIONS

À l'instar de Victor Hugo, le dramaturge suédois August Strindberg (1849-1912) fut aussi dessinateur et peintre. Il a 21 ans quand il se lance, « cédant à une impulsion ». Jeune critique d'art, il s'initie à la technique des arts plastiques et s'oppose déjà aux artistes qui délaissent le vrai pour des « paysages de salon » à la mode. Il choisit de s'immerger dans la nature pour peindre des paysages marins, la brume, la neige, la glace et les ciels orageux aux couleurs fortes. En 1883, il rejoint des paysagistes à Grez-sur-Loing en France. À leur contact, il se débarrasse des carcans académiques. Mais il s'écarte de la peinture pendant dix ans à cause de ses « convictions politiques », y voyant alors une frivolité inutile.

À LIRE

AUGUST STRINDBERG, DE LA MER AU COSMOS, Camille Lévêque-Claudet (dir.), éd. Noir sur Blanc/musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, 224 p., 42 E.