UN PRIX TROP CIBLÉ

UN PRIX TROP CIBLÉ

L'écrivaine britannique d'origine iranienne Shappi Khorsandi a demandé le retrait de son livre d'une sélection du Jhalak Prize, un prix très politiquement correct destiné à couronner un écrivain « de couleur ». Elle a expliqué sur Twitter que son roman « n'a rien à voir avec l'identité ethnique ».

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous