UNE PLUIE SANS FIN

UNE PLUIE SANS FIN

Une tempête sans fin inonde le sud des États-Unis, obligeant la population à migrer vers le Nord et le gouvernement à tracer une frontière. Quelques marginaux ont décidé de rester, comme le très solitaire Cohen, veuf de sa femme enceinte, une poignée de chasseurs de trésor et autres illuminés. Son affiliation au genre post-apocalyptique, ainsi que sa comparaison à La Route de McCarthy ont fait du tort à ce roman noir, où la nature, véritable adversaire qui semble aussi vivante que les personnages, reprend ses droits.

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous