Voiture 13, place 64

Voiture 13, place 64

Après la mort de son fils détruit par le sida, Michel Luneau avait foré la banquise de sa douleur pour y verser le grain des mots. Ce fut Gabriel, archange éd. Flammarion, 1996, roman du refus du scandale qu'est la mort d'un enfant et du consentement à ce que Gabriel avait fait de ses moins de trente ans. Un livre premier, pour faire barrage au déferlement du néant, opposer la tendresse à l'insaisissable violence de l'absence, fixer les couleurs des rires et des colères aussi, et briser seul, à coeur nu, les murs de silences hostiles que l'un et l'autre avaient érigés, soigneusement père et fils, butés, oublieux, parce que c'était la vie, que la vie justement sème à l'a ...

Réservé aux abonnés au site
Abonnez-vous au site pour lire l'intégralité de cet article.
Déja abonné ? Identifiez-vous